0%
Attention : l’exécution de JavaScript est désactivée dans votre navigateur ou sur ce site. Vous risquez de ne pas pouvoir répondre à toutes les questions. Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

"Émotions, musées, CSTI et pratiques professionnelles"

Bonjour,

Dans la deuxième saison de son podcast (https://podcast.ocim.fr/), l’Ocim s’est mis à l’écoute des émotions. Une invitation à interroger et analyser les pratiques muséales – aussi bien celles des publics que des professionnel·les – sous le prisme des affects et sensations.

Pour continuer à explorer cette thématique, l’Ocim réalise une enquête et nous vous invitons à partager votre expérience en complétant le questionnaire en ligne.

Un grand merci par avance pour vos réponses attendues d'ici fin août.

Au plaisir de vous lire,

Le secteur Développement professionnel de l'Ocim.

 

À noter :

- Répondre à cette enquête prend une quinzaine de minutes.

- Il est aussi possible d'enregistrer votre questionnaire non terminé grâce au bouton en haut à droite "Finir plus tard". Attention, si vous laissez le questionnaire ouvert et que vous restez inactif pendant plus de 20 minutes sans enregistrer vos données, elles seront perdues : pensez donc à enregistrer si besoin.

- En cas de difficulté, n'hésitez pas à nous contacter par mail : formation.ocim@u-bourgogne.fr

 

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à l'enquête "Émotions, musées, CSTI et pratiques professionnelles ». Le destinataire des données est l'Ocim. Selon le RGPD en vigueur, le traitement n'est licite que dans la mesure où la personne concernée a consenti au traitement de ses données à caractère personnel pour une ou plusieurs finalités spécifiques. Vous disposez du droit de demander au responsable du traitement l’accès aux données à caractère personnel, la rectification ou l’effacement de celles-ci, ou une limitation du traitement relatif à la personne concernée, ou du droit de s’opposer au traitement et du droit à la portabilité des données. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.